Les patients atteints de lupus devraient-ils recevoir la 4e injection (2e rappel) maintenant plutôt que d’attendre le vaccin bivalent de Moderna ?

Nous savons que les BA.4 et BA.5 commencent à circuler au Canada. Ces variants sont encore plus contagieux que les variants Omicron précédents et, par conséquent, certaines régions du Canada connaissent déjà une autre vague. Bien que l’on ne sache pas dans quelle mesure une dose de rappel avec les vaccins actuels fonctionnera contre ces variants, on s’attend à ce qu’ils offrent toujours une protection contre les maladies graves.
Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) recommande un intervalle de 3 à 6 mois à compter de la dernière dose de vaccin contre la COVID-19, en fonction de plusieurs facteurs, notamment la maximisation de l’efficacité du vaccin et la réduction des risques pour la santé. Certaines personnes atteintes de lupus présentent des risques supplémentaires comme les médicaments immunosuppresseurs, les maladies cardiaques ou pulmonaires, etc. Pour les personnes présentant des risques supplémentaires, en particulier si une personne vit dans une région où la COVID augmente, ou si elle présente un risque élevé d’exposition à la COVID, une 4e dose doit être envisagée, surtout si 6 mois ou plus se sont écoulés depuis la dernière dose.

Un nouveau vaccin probablement plus efficace contre les sous-variants d’Omicron est actuellement à l’étude par Santé Canada et pourrait être autorisé avant l’automne. Recevoir une dose de rappel maintenant pourrait retarder l’admissibilité au nouveau vaccin en raison de l’intervalle minimum recommandé par le CCNI de 3 à 6 mois entre les doses. MAIS, nous ne savons pas avec certitude quand et si le nouveau vaccin sera disponible, à quel point il sera efficace, quelle quantité de vaccins le Canada recevra et à quoi ressemblera le déploiement (qui sera admissible en premier). Donc, si vous choisissez de retarder une dose de rappel, dans l’espoir d’obtenir le nouveau vaccin, il peut être sage de réévaluer fréquemment pour voir s’il y a eu des changements dans les niveaux de COVID ou des mises à jour sur la disponibilité du nouveau vaccin.

Il est recommandé d’attendre 3 mois après une infection au COVID avant de recevoir une dose de rappel.

Christine A. Peschken, M.D., M.Sc., FRCPC
Professeur de médecine et de sciences de la santé communautaire
Faculté des sciences de la santé Rady
Chef de la Section de rhumatologie
Université du Manitoba
Président, Réseau canadien pour l’amélioration des résultats dans le traitement systématique du lupus érythémateux

Articles de blog sur le lupus : Lupus lorem ipsum dolor sit amet est requiem deste natur.

Le Réseau canadien pour la défense des droits des personnes immunodéprimées (RCIA) – Défendre les intérêts des personnes immunodéprimées partout au Canada

Lire