Déterminants des poussées neuropsychiatriques chez les personnes atteintes de lupus

Dans une nouvelle étude, les chercheurs ont exploré les prédicteurs de l’activité neuropsychiatrique (liée au cerveau) chez les personnes atteintes de lupus traitées avec une maladie active (sans atteinte neuropsychiatrique continue ou grave), et ont trouvé une association entre les hommes, l’activité neuropsychiatrique active ou antérieure et les lésions organiques établies. Le lupus neuropsychiatrique (NPSLE) est parfois appelé lupus du système nerveux central (SNC) et affecte le cerveau, la moelle épinière ou d’autres nerfs du corps.

Les chercheurs ont analysé les données de cinq essais cliniques de phase III sur le lupus. Le sexe masculin était fortement associé à l’activité de poussée NPSLE. Le traitement par le bélimumab (Benlysta®), quelle que soit la dose ou la forme d’administration, n’a pas offert de protection claire contre l’apparition de poussées et les personnes atteintes de lupus d’origine asiatique n’ont pas été associées au développement de poussées de NPSLE.
Source : Fondation américaine du lupus

Pour en savoir plus sur l’étude, veuillez consulter le site https://academic.oup.com/rheumatology/advance-article/doi/10.1093/rheumatology/kead249/7179786?searchresult=1

Articles de blog sur le lupus : Lupus lorem ipsum dolor sit amet est requiem deste natur.

Essais cliniques et études

Lire

Le Réseau canadien pour la défense des droits des personnes immunodéprimées (RCIA) – Défendre les intérêts des personnes immunodéprimées partout au Canada

Lire